A VTT sur les chemins de Compostelle
Fiches techniques

Via Tolosane

Pau - Col du Somport

Fiches techniques

 

Cartes IGN série verte au 100.000°

N°69 : Pau - Bayonne

Jusqu'à Oloron, le parcours, en montagnes russes, passe de colline en colline. Même si les sommets du Piémont Pyrénéen ne culminent pas, les pentes sont très raides et une bonne condition physique s'avère indispensable pour aborder cette étape. Quelques portions de cotes jusqu'à Estialecq sont en portage, soit en raison de la pente trop forte, soit en raison de l'abondance de cailloux, mais ce sont des passages assez courts, donc supportables, à condition de ne pas avoir un vélo trop chargé. Mieux vaut également aborder cette section en période sèche. La fin de l'étape, vallée d'Aspe à partir d'Accous, n'échappe pas au goudron de la RN.

Tout l'itinéraire sur Google Maps et Google Earth , d'Arles à Puente la Reina, sur le site de Pierre-Louis : via tolosana

L'itinéraire est décrit en détails sur le site de l'Association des Pyrénées Atlantiques, page ETAPES

Lescar - Oloron

LacommandeA noter qu'à Lescar, un itinéraire balisé permet de rejoindre la voie du Puy GR65 à Arthez de Béarn (coquille et pèlerin stylisés). Point de départ : place de la Hourquie, route de Poey.

Route jusqu'à Artiguelouve puis rude montée très caillouteuse et souvent humide, après le village. Selon l'état du chemin, il faudra plus ou moins mettre pied à terre par endroits. Juste après, passage dans un vallon escarpé réservé aux marcheurs (et encore, uniquement par temps sec, car sinon c'est une grosse galère pour eux), les VTT ont intérêt à contourner l'obstacle par la route, comme les y invite un panneau, mais cette jonction n'est pas balisée (utiliser la carte au 100.000° ou son sens de l'orientation). Chemins faciles et petites routes jusqu'au joli village de Lacommande.

Bon chemin pour quitter Lacommande, mais ce sont 5 "raidars" successifs dont 4 en forêts (remplies de taons en été !) que le vététiste va devoir affronter pour rejoindre Oloron. Le premier, terreux, se termine par 500 mètres de portage. Le deuxième est "tout à gauche", et la descente est un peu caillouteuse sur la fin. Le troisième est trop abîmé par les motos et les 4X4 : à pied sur 500 mètres ! Le quatrième, le plus beau car hors forêt, bien escarpé, est très caillouteux, avec risque de portage en cas d'erreur de trajectoire. Le cinquième est le plus "reposant" car sur bonne piste gravillonnée. Arrivée à Goès, juste avant Oloron, par un super single de descente dans un parcours sportif.

Oloron - Col du Somport

Pas évident de sortir d'Oloron (repasser rive droite du gave et prendre la direction est puis sud-est). On retrouve le balisage à hauteur du cimetière (donc chercher la route du cimetière). Peu après, le chemin vire à droite par un court passage en portage puis rejoint la route des crêtes par des sentiers forestiers en montagnes russes. Descente sur goudron jusqu'à Eysus, puis toujours par le goudron, on arrive à St Christaud, mais avec un petit passage en pré un peu enquiquinant. Bifurcation sur la gauche, 1 km avant Lurbe, par un bon chemin en montée, mais la descente est raide, humide, caillouteuse et dangereuse. A éviter. Petite route puis chemin herbeux avec un court passage sur galets. Arrivée à Escot par la D238.

Après Escot, la section de chemin rive gauche du gave est en sentier de montagne, impraticable à VTT, ainsi que la section suivante, cette fois-ci rive droite, après Sarrance. Rester sur la route jusqu'au lieu-dit Ponsuzour. Le passage rive gauche, en direction d'Osse, est un étroit sentier très praticable qui serpente le long du gave au milieu d'une abondante végétation. Bifurcation par large chemin pour arriver à Bedous. On peut rejoindre Accous soit par une petite route directe (option choisie) soit par le chemin qui rallonge beaucoup le parcours et ne semble pas évident (non testé). Sortie d'Accous : un bon chemin ramène à la route principale qu'il va falloir suivre jusqu'au col du Somport (excepté pour les marcheurs et les courageux vttistes qui peuvent emprunter l'ancien chemin de montée, forestier et humide, 2 km après Urdos)! Petit crochet et halte possible (et agréable) à Borce.

Pour les néophytes, le col du Somport est à ma connaissance le plus facile des cols pyrénéens, sa pente est assez douce et régulière, et la route est très large. Depuis l'ouverture du tunnel, les poids lourds ne l'empruntent en principe plus... En principe car le tunnel étant interdit au transport de matières dangereuses, ceux-là empruntent la route du col qu'ils dévalent à toute allure, estimant la voie relativement libre !... D'autres l'utilisent encore pour éviter le péage. Une réussite ce tunnel.

Béarn

Pau : château Henri IV et boulevard des Pyrénées.

Lacommande : ancienne commanderie.

Oloron : cathédrale Ste Marie, église Ste Croix, vieilles ruelles, pont médiéval (reconstruit au XIX°) et belles demeures renaissance

Sarrance

Le cloître de Sarrance.

Bedous, joli village béarnais.

Le fort du Portalet et le vertigineux chemin de la mature (GR10).

Le très joli village de Borce et ses maisosn médiévales.

Anciennes mines des Forges d'Abel.

Ancien tunnel international du Somport (ruine)

 

Page précédente

Toulouse - Pau

Somport -Puente la Reina

Page suivante

Accueil
Accueil