Présentation
Les grands itinéraires vers Compostelle vus par le vététiste

Accueil

Carte des cheminsLa "tradition" répartit les itinéraires vers Compostelle en 4 principaux chemins en France qui se rejoignent en Espagne pour n'en former qu'un : le camino francès. A la source de cette classification, Aimery Picaud, chanoine de l'abbaye de Parthenay, à qui on attribue la rédaction, au XII° siècle, d'une sorte de guide du pèlerin de Compostelle. Il y recense ces quatre voies et les villes étapes qui ont servi à constituer des itinéraires.

En dépit des interprétations litigieuses suscitées par cet ouvrage, il n'aura fallu que quelques décennies, la reconnaissance par l'UNESCO et les coups de pouce de l'Europe, pour que s'institutionalise le phénomène. C'est un fait acquis : les itinéraires vers Saint Jacques appartiennent désormais au patrimoine européen. Et si "tous les chemins mènent à Rome", on doit en dire autant pour Compostelle.

 

Quatre grands chemins pour un seul but

C'est en Pays basque, au pied des Pyrénées, que les voies de Tours (1), Vèzelay (2) et le Puy (3) se rejoignent. Ensemble, elles forment le camino navarro (5), qui franchit montagnes et frontière. A Puente la Reina, peu après Pampelune, la voie d'Arles (4) rejoint le camino navarro pour former le grand chemin espagnol vers Compostelle : le camino francès (6). Les quatre grandes voies françaises, le camino navarro et le camino francès composent l'appellation "officielle" de chemins de Compostelle.

Ces itinéraires sont globalement accessibles aux vététistes, mais en raison des reliefs traversés, ils présentent de grandes différences de pentes, dénivelés, nature du terrain..., qu'il vaut mieux connaître avant de partir. Ainsi, la voie de Tours, qui traverse les plaines du Poitou et les landes de Gascogne, est-elle plus accessible techniquement et physiquement que la voie du Puy, qui franchit le massif Central, les collines du Quercy et les coteaux du Gers. Quel que soit l'itinéraire choisi, toutes les voies alternent des cheminements très variés : plats ou escarpés, larges ou étroits, roulants ou chaotiques, rectilignes ou sinueux, poussièreux, terreux, herbeux ou boueux...

Il n'y a pas de chemin facile, tout droit, tout propre et tout plat, pour Compostelle.


La via turonensis
De Paris (ou Tours) à Ostabat, GR655 et autres balisages
Consulter le parcours détaillé sur mon autre site "via turonensis"

Mon autre site,  la voie de ToursLa voie de Tours, moins prestigieuse que les autres du point de vue des paysages, offre en compensation de nombreux témoignages du passé jacquaire et surtout d'indéniables joyaux, comme les églises romanes de Touraine et Poitou-Charentes. Différentes initiatives, pas toujours coordonnées, en ont malgré tout permis le balisage quasi complet, de Paris jusqu'à Ostabat.

Seul le guide Lepère, édition 2010, est à jour de l'itinéraire et des hébergements

De Paris à Tours
- par Chartres : le balisage GR655-ouest est terminé, topoguide prévu en 2011.
- par Orléans : la branche du GR655 passant par Orléans est balisée (GR 655-Est) depuis 2009.

De Tours à Mirambeau : balisée GR 655, topoguide FFRP publié au printemps 2004. La Charente Maritime complète ce balisage par un système de bornes à chaque carrefour, à l'initiative du Conseil Général.

De Mirambeau au Muret par Bordeaux (traversée de la Gironde) : fin (provisoire) du balisage GR655. Un balisage réalisé par le Conseil général et les associations jacquaires a pris le relai en 2009.

Du Muret à St Palais : le département des Landes a jalonné sa traversée de balises jacquaires et marques jaunes, à l'initiative de la société landaise des amis de St Jacques. Ce balisage continue jusqu'à St Palais (Pyrénées Atlantiques) où il rejoint celui de la voie de Vèzelay puis du GR65 jusqu'à Ostabat.

Cet ensemble un peu hétérogène offre un parcours au maximum sur chemins et sentiers, adapté aux vététistes et aux marcheurs allergiques au bitume, mais parfois différent de celui proposé dans les guides.

Même si la voie de Tours est de plus en plus fréquentée, on est encore bien loin de la saturation du GR65 voie du Puy. C'est un bon recours pour ceux qui souhaitent un cheminement plus serein. Elle est de mieux en mieux équipée en haltes jacquaires.

Sur le Chemin de St Jacques de Compostelle
Paris-Roncevaux par Orléans et Tours
LEPERE éditions
Avril 2010, entièrement à jour de l'itinéraire et des hébergements.
Recommandé
Sur le Chemin de St Jacques de Compostelle
Paris-Tours par Chartres. Ouvrage épuisé, uniquement sur CDrom
LEPERE éditions

Guide ToursLe Chemin de Tours vers St Jacques de Compostelle

Rando éditions
Tours - Roncevaux

Sentier vers St Jacques de Compostelle

Tours - Mirambeau, GR655
Edité par la FFRP
Décrit l'itinéraire balisé jusqu'à l'entrée en Gironde.
Le topoguide Paris-Tours, toujours par le GR655, est prévu pour 2011.

La via lemovicensis
De Vézelay à Ostabat
Consulter le parcours détaillé à la rubrique "fiches techniques"

Deux itinéraires balisés, revendiquent le label "Voie de Vèzelay". Sans parler des balisages locaux qui cherchent à attirer le pèlerin, et des itinéraires personnels, parfois hors chemin balisé, que revendiquent les auteurs des deux autres guides. De quoi y perdre son latin...

1. L'itinéraire de l'Association des Amis de St Jacques Voie de Vèzelay.

Guide VèzelayIl cherche à conserver au mieux l'esprit du pèlerinage : respect du chemin historique et des étapes attestées, refus de détours non indispensables, quitte à cheminer parfois près d'un sentier de grande randonnée. Un choix "qui ne prive cependant pas des curiosités artistiques ou géographiques des régions traversées..." pour citer les auteurs.

A près de 80% sur goudron de petites routes quasi désertes, souvent bosselée avec de petits dénivelés, la via lemovicensis conviendra au vététiste sans grande expérience, mais bien au point physiquement. Là où il est en place, le balisage est à la fois discret (petites affichettes) et dense, idéal pour un parcours à VTT. La voie de Vèzelay reste encore peu fréquentée toute l'année.

Etat du balisage 2011
Itinéraire entièrement balisé sauf dans la traversée de la Gironde où un balisage a été mis en place par le Conseil Général et inauguré en juin 2004. Il ne suit pas toujours le tracé proposé par l'association.

2. L'itinéraire de la FFRP : le GR654

La fédération française de randonnée pédestre (FFRP) a réalisé un itinéraire dénommé "GR654, chemin de St Jacques". En place depuis le printemps 2004 il présente l'avantage d'être bien balisé de bout en bout, et fait l'objet de deux topo-guides :
Namur - Vèzelay - Nevers
Vèzelay - Montréal du Gers (jonction avec la voie du Puy)

Cet itinéraire conviendra mieux aux randonneurs, à pied ou à VTT, pas forcément très à cheval sur l'historicité du parcours. Le label GR lui vaut l'avantage d'être en majorité sur chemins et sentiers. En contrepartie, il est plus long (1/3 de parcours en plus) et offre beaucoup moins de possibilités d'hébergement de type pèlerin. De plus, en rejoignant la voie du Puy dans le Gers, il ignore pour l'instant la traversée de la Gironde.

La FFRP envisage un itinéraire complet jusqu'à Ostabat (date indéterminée, mais des sections sont balisées dans le sud aquitain), le topoguide n'est donc pas encore publié. L'actuelle section après Périgueux deviendra un itinéraire secondaire.

En résumé
Si vous vous sentez plus pèlerin que vététiste ou randonneur, vous choisirez la voie "traditionnelle". A l'inverse, vous préfèrerez le GR654, pour l'instant jusqu'à Périgueux. L'idéal étant de combiner les deux itinéraires, mais il faut investir dans l'achat des deux guides.

Guide VèzelayL'itinéraire du pèlerin de St Jacques sur la voie de Vézelay

Amis de St Jacques voie de Vézelay.
Cartes IGN couleur. Consulter le site pour connaître les mises à jour.

Le guide du randonneur et du pèlerin sur le chemin de Saint-Jacques

Vèzelay-Roncevaux
LEPERE éditions
Itinéraire proche du précédent. Cartes IGN couleur.

Le chemin de Vèzelay vers Saint-Jacques
Vèzelay-Roncevaux

Rando Editions
Propose un parcours mixte GR 654 et chemin balisé par l'association.

Sentier de St Jacques de Compostelle

Namur - Vèzelay Nevers (réf 654)
et Vèzelay - Montréal du Gers (ref 6542)
Edité par la FFRP

La via podiensis
Du Puy en Velay à Ostabat par le GR65
Consulter le parcours détaillé à la rubrique "fiches techniques"

CahorsLe plus connu des chemins de Compostelle. L'itinéraire de grande randonnée GR65, bien balisé de marques rouges et blanches, a été conçu autour de cette voie, même si, pour diverses raisons, il s'écarte souvent du chemin historique. Le GR 65 privilégie les plus beaux passages dans les plus beaux paysages, c'est d'abord un itinéraire de grande randonnée.

C'est également la voie la plus aménagée : balisage impeccable, nombreuses infrastructures d'accueil, chemin presque entièrement réalisable avec le VTT, mais les passages en montagne ou moyenne montagne, les traversées de causses et de coteaux, sont émaillés de sévères raidillons qui s'enchaînent à bon rythme.

Le GR 65 n'est pas une petite promenade de santé : c'est un itinéraire souvent physique et parfois très technique, qui utilise au mieux les chemins et sentiers. Les passages "tranquilles" y sont plutôt courts et rares, une bonne pratique de la discipline est donc indispensable.

Si l'itinéraire du Puy GR 65 peut être considéré comme le plus beau des chemins en France, c'est en contrepartie le plus difficile. C'est aussi, et de très loin, le plus fréquenté : près de 90% des pèlerins recensés à St Jean Pied de Port l'ont emprunté.

Guide Le PuyLe Chemin du Puy vers St Jacques de Compostelle

Rando Editions
en librairie

Sentiers de St-Jacques

Les 3 topos guides également édités par la FFRP
Le Puy - Figeac
Figeac - Moissac
Moissac - Roncev.

Sur le chemin de St Jacques de Compostelle

LEPERE éditions
Edition 2009. Le seul à proposer les cartes IGN au 100.000°

Guide Miam Miam Dodo MiamMiam Dodo

Les nourritures terrestres du chemin.
Commande sur le site de l'auteur

La via tolosane et le chemin aragonais
D'Arles à Puente la Reina, GR653
Consulter le parcours détaillé à la rubrique "
fiches techniques"

Appelée aussi  via Arletensis dans sa partie située entre Arles et Toulouse, elle passe par Montpellier, Castres, Toulouse, Auch, Pau, franchit les Pyrénées au col du Somport, où elle devient camino aragonais, passe à Jaca et rejoint le "camino navarro" à Puente la Reina.

Un sentier de grande randonnée, le GR 653, lui aussi bien balisé, permet de suivre facilement cet itinéraire. Le label GR implique qu'une grande majorité du parcours est sur chemins et sentiers mais, tout comme la voie du Puy, souvent à l'écart de la voie historique. C'est notamment le cas de la traversée du Haut Languedoc, après Montpellier, qui est aussi la partie la plus délicate. Le vététiste devra redouter quelques sections infranchissables du côté de Saint Guilhem le Désert et de Lodève. Pour le reste, le parcours est accessible aux VTT.

Le franchissement des Pyrénées présente l'inconvénient d'être très routier dans la portion française (vallée d'Aspe et col du Somport), mais devient très sauvage dans la partie aragonaise. C'est un chemin paradoxalement beaucoup plus fréquenté au printemps qu'en été, la chaleur qui peut y régner y contribue beaucoup.

La voie d'Arles est la moins fréquentée des 4 voies principales en France.

Guide ArlesLe chemin d'Arles vers Compostelle, la voie du Sud, GR 653

Randos Editions,
en librairie

Sur le chemin de St Jacques de Compostelle
La via Tolosane

LEPERE éditions

Le camino navarro et le camino francès
D'Ostabat à Puente la Reina à Compostelle
Consulter le parcours détaillé à la rubrique "fiches techniques"

Près du petit village d'Ostabat, au lieu-dit "Gibraltar", au Pays Basque, se situe le point traditionnel de convergence des trois chemins de Tours, Vèzelay et le Puy en Velay. Une stèle discrète marque l'emplacement un peu symbolique de ce point historique. Ici débute le camino navarro, un ensemble d'étapes majeures sur le parcours, avec la traversée du Pays Basque, le franchissement des Pyrénées, et l'entrée en Espagne par le col de Roncevaux.

Côté espagnol commence le balisage "européen", plus visible, et surtout un flêchage jaune omniprésent et bien peu discret. Cette section, assez physique, mais globalement sur bons chemins, est également réservée aux vététistes bien préparés, la cerise sur le gâteau étant la longue ascension du col de Bentarte, passage de la frontière espagnole au-dessus de Saint Jean Pied de Port. Le camino navarro se termine à Puente la Reina, point de jonction avec la voie d'Arles.

A partir de Puente la Reina, il n'y a plus qu'un seul chemin : le camino francès. Proclamé en 1987 "Premier Itinéraire Culturel" par le Conseil de l'Europe, c'est le plus fidèle, le plus proche historiquement et culturellement des chemins de Compostelle. Itinéraire quasi unique jusqu'à Saint Jacques, il est jalonné d'environ 1800 bâtiments présentant un caractère historique. En quelque sorte un "monument" à lui tout seul.

Riche et varié, assez facilement réalisable à VTT (les sections techniques ont même été aplanies), sans risque de longues poussettes, le camino francès est très bien balisé de bout en bout. Il suit les traces des pèlerins du Moyen-Age après la "reconquista" de l'Espagne du nord, n'utilisant que peu de sections goudronnées. Logroño, Burgos, León et enfin Compostelle, sont les principales grandes villes étapes de ce chemin prestigieux.

Encore montagneux et accidenté dans sa partie navarraise, le parcours s'aplanit progressivement avec l'entrée en Castille du nord, province qu'il traverse dans de vastes étendues céréalières, faiblement bosselées et quasi désertiques. L'approche puis l'entrée en Galice marquent le retour des cols et des raidillons, incessants jusqu'à Compostelle.

C'est un itinéraire de plus en plus emprunté par les vététistes, surtout espagnols, qui viennent compléter le flux grandissant des pèlerins et randonneurs, créant parfois des problèmes d'encombrement dans les gîtes d'étape. De mai à septembre, le camino francès frise la saturation.

SUR LE CHEMIN DE SAINT-JACQUES DE COMPOSTELLE Le Camino francès
François Lepère, André Dehnel avec le concours de l'ACIR Compostelle, éditions Lepère 2009.

Guide de poche du randonneur et du pèlerin. Descriptif sentier, notices historiques, hébergements et services. Disponible en librairies.

Guide camino francèsLe chemin de Saint Jacques en Espagne,
de St Jean Pied de Port à Compostelle

Rando édition
Des conseils et des variantes pour les vététistes

Guide Miam Miam Dodo MiamMiam Dodo
Les nourritures terrestres du chemin.

Commande sur le site de l'auteur

Guide pratique du chemin de St Jacques
Des Pyrénées à Santiago

Par Ferdinand Soler
Editions Dervy
Commande sur le site compostela 2010

Les chemins secondaires
Rejoindre directement les Pyrénées
Consulter le parcours détaillé à la rubrique "fiches techniques"

Ils partent d'autres points du territoire français pour rejoindre la frontière espagnole

La voie littorale

Longe la côte atlantique au départ du Verdon (pointe du Médoc, Gironde) et rejoint le camino del Norte à Irun par le bassin d'Arcachon, la forêt des Landes et la côte Basque. Appelée aussi voie des anglais, car c'était le point de départ des pélerins de Grande Bretagne lors de l'occupation anglaise en Aquitaine. C'est un itinéraire de 300 km, très plat, sur pistes cyclables et chemins forestiers, dans la longue et monotone traversée des landes de Gascogne. L'itinéraire un peu bosselé sur la fin, est balisé de bout en bout, mais il n'existe pas encore de topoguide pour la traversée du département des Landes, ce qui complique le suivi du parcours sur cette section. La voie littorale, techniquement très facile mais peu fréquentée, n'offre guère d'accueils de type pèlerin. Elle est plutôt recommandée aux vélos et VTT.

Le chemin du Piémont pyrénéen

Longe les Pyrénées au départ de Narbonne, passe à Carcassonne, Pamiers, St Girons, Bagnères, Lourdes et rejoint le camino navarro à St Jean Pied de Port. Très bosselé, voire même très pentu, l'itinéraire se dote peu à peu d'un balisage de grande randonnée (GR 78) complété d'un balisage jacquaire (logo européen entre Lourdes et St Jean Pied de Port). Le GR 78 est accessible aux VTT à 90%, variantes possibles pour éviter les sections trop difficiles. Plusieurs voies transversales nord-sud permettent de rejoindre l'Espagne (chemins catalans et aragonais) par des chemins de montagne inaccessibles aux VTT.

La voie du Piémont connaît une fréquentation très faible, mais elle offre régulièrement de nouveaux accueils de type pèlerin. Recommandée uniquement aux VTTistes très bien entraînés.

Voie littorale
Pas de topoguide complet.
Gironde : plan guide du Conseil Général
Landes : prévu pour ...?

Guide du Piémont, G. Véron, ACIRVoie du piémont
Réalisé avant la mise en place du balisage, donc souvent hors itinéraire et très routier. Une mise à jour est prévue.
Rando édition

Les voies de liaison et de jonction
France, Europe
Consulter les parcours détaillés à la rubrique "traverses" et ""Europe"

Chemins d'EuropeTout aussi variées, et bien plus nombreuses, sont les voies dites "secondaires", celles qui relient entre elles les quatre principales voies, ainsi que celles qui y conduisent en partant de toutes les régions de France. De plus en plus d'initiatives locales, institutions ou associations, développent pour leur compte des chemins dits de Compostelle, reprenant des itinéraires plus ou moins historiques, sur des sentiers de randonnée déjà tracés ou sur des tracés originaux.

Les voies de jonction
Permettent de rejoindre l'un des quatre grands itinéraires : chemins alsacien, bourguignon, breton, catalan, auvergnat...

Les voies de liaison : relient entre eux les quatre grands chemins, souvent par des sentiers de grande randonnée (FFRP)

Les chemins européens
Les associations d'amis de Saint Jacques de la communauté européenne développent aussi des itinéraires balisés. Depuis la Suisse, l'Allemagne, la Belgique ou l'Italie, il est possible de rejoindre l'un des quatre grands itinéraires. D'autres projets européens sont également à l'étude, le plus avancé étant actuellement l'itinéraire Rome - Compostelle par la voie d'Arles et les anciennes voies romaines.
De son côté, la péninsule ibérique dispose également d'un riche réseau de chemins balisés conduisant à Santiago. Le plus connu d'entre eux, la via de la Plata, traverse toute l'Espagne du sud au nord. Quand au camino del Norte, le camino primitivo, chemin d'origine le long du littoral Atlantique, il offre aux marcheurs une alternative à l'encombrement du camino françès, mais beaucoup moins aux VTT en raison de longues sections sur route ou en portage.
C'est bien une toile d'araignée européenne que tissent les chemins de Compostelle.

A VTT sur les chemins de Compostelle