A VTT sur les chemins de Compostelle
Fiches techniques

Camino francès

Puente la Reina - Burgos

Fiches techniques

A jour 2007 : modifications de parcours et nouveaux aménagements

Passé le point de jonction historique de Puente la Reina, le camino, unique voie vers Compostelle, tourne définitivement le dos aux Pyrénées. Les passages accidentés se font progressivement plus rares au fur et à mesure qu'on approche de Logroño, où dominent maintenant les collines douces couvertes de champs de céréales. Reprise des faux plats après Logroño, avec une dernière difficulté : le franchissement du col de la Pedraja, zone forestière entre Villafranca Montès de Oca et San Juan de Ortega, seule longue grimpette de ce tronçon. Une rapide plongée nous mène enfin, par faubourgs immenses et bruyants, au pied de l'impressionnante cathédrale de Burgos.

Puente la Reina - Najera

La traversée de la Navarre, encore très chaotique, bien que les Pyrénées soient maintenant derrière nous. Mais pourquoi donc les navarrais ont-ils bâti leurs jolis villages tout en haut des collines ? Réponse : pour muscler les jambes des vététistes. Et ce n'est pas parce qu'on entre ensuite en Rioja qu'on en a pour autant terminé avec les pentes. En plus de la N 120, la nouvelle autoroute, avec laquelle il va falloir cohabiter, est une vilaine saignée dans le paysage. Elle a aussi entraîné quelques modifications de parcours.

Puente la Reina - Estella

Chemin très accidenté en rude montée (très raviné en 2007) le long de l'autoroute avant Mañeru, très roulant ensuite jusqu'à Cirauqui, mais la grimpette dans le village est plutôt raide! Sortie de Cirauqui par de l'autenthique chemin (voie romaine et pont antique). Après le passage au-dessus de l'autoroute, une piste facile court le long du camino (très accidenté à cet endroit). La suivre jusqu'au moment de repasser sous l'autoroute. Rude raidillon caillouteux pour arriver sur Lorca, on peut lui préférer l'ancienne route (déserte) que l'itinéraire balisé coupe en vue du village. Bons chemins de Lorca à Estella, en pente descendante, avec un court raidillon de descente (escaliers) à la sortie de Villatuerta.

Estella - Logrono

Vers Los ArcosBon spot forestier entre Irache et Iguzquiza. Court passage en montée très caillouteuse (poussettes) peu avant Villamayor de Monjardin, sinon, bon chemin vallonné (mais assez raviné en 2007). Au-delà de Villamayor, le camino est beaux chemins blancs. Très rapide pour les VTT car globalement en pente descendante , un peu plus lassant sans doute pour les marcheurs. Entrée en trombe dans Los Arcos.

Toujours du bon chemin blanc et roulant jusqu'à Sansol. On grimpe tout en haut du village pour redescendre, par un court passage très raide et caillouteux (prudence), puis aussitôt remonter (goudron) sur Torrès del Rio. Après 3 km de bon chemin, le camino traverse la N111 en haut d'une courte bosse. A partir de là, on peut court circuiter les deux premiers coupe-lacets (en montagnes russes et poussettes caillouteuses) en suivant la route sur environ 2 kms. Mais après le point haut (antennes), prendre à droite la petite route vers le village de Bargota sur 500m pour retrouver le camino qui démarre à gauche par un super spot de descente raide en lacets, mais sur sentier facile. Ca continue par une belle piste de descente jusqu'à rejoindre à nouveau la route. Section à ne pas manquer ! Le coupe-lacets suivant est en court portage (on peut lui préférer la route que le camino va emprunter juste après). En vue de Viana, le chemin quitte la N111 et vire à gauche par une bonne piste pour arriver dans la cité.

Après Viana, court single de descente dans la forêt de pins, le long de la route. Plusieurs kilomètres avant Logroño, le camino a été goudronné pour faciliter l'entrée dans la capitale de la Rioja.

Logrono - Najera

Sortie assez fastidieuse de la ville par une avenue sans charme. Le camino reprend à gauche, direction parc de la Grajeira, par une portion aménagée. Traversée du parc, enfin un passage ombragé, puis chemin facile en grimpette et petite route. On atteint Navarrete par une bonne piste en descente.
Piste facile en terre rouge (mais très collante en cas de pluie) entre Navarrete et Ventosa. On longe ensuite l'autoroute avant d'attaquer une courte montée facile au pied de l'alto de San Anton d'où se découvre un très large panorama. Traversée délicate de la N120, puis plongée ennivrante (sauf terrain boueux) sur Najera qu'on atteint par une bonne piste gravillonnée.

Cirauqui, village perché, rues médiévales, église à portail polylobé d'influence mozarabe, voie romaine et célèbre pont.

Estella, la Tolède du nord. Palais des gouverneurs, monument laïque roman. Eglise San Pedro, portail polylobé et superbe cloître.

En direct d'Irache

Monastère d'Irache, et célèbre fontaine à vin juste à côté. Une webcam pour savoir qui s'abreuve de quoi ! (à gauche le vin, à droite l'eau)

Fuente de los Moros

Fuente de los Moros, près de Villamayor

Los Arcos, belle place centrale à arcades

Torres del Rio, chapelle octogonale du XII° siècle.

Viana : belle artère principale et belle église du XV°

Logrono, cathédrale baroque.


Najera - Burgos

Même si les chemins s'élargissent et les pentes s'adoucissent, il faudra attendre encore une journée avant de pousser des pointes de vitesse sur les grands chemins blancs et plats de Castille. Une dernière raide montée nous fait découvrir l'immense Burgos, dont le centre ville et la cathédrale méritent une visite approfondie (prévoir une demi journée).

Najera - Belorado

Les poids lourds de la N120 seront malheusement de forts désagréables compagnons de voyage sur certaines portion de cette étape.

Vers AzofraBelle montée facile juste après Najera. Le chemin, agréable, est en terre rouge jusqu'à Azofra. Entre Azofra et Santo Domingo de la Calzada, beau chemin blanc qui serpente et ondule au milieu des collines de céréales. Majesté du camino !
Le même type de cheminement se poursuit, seul le passage en Castille, après Granon (panorama), raccourcit et adoucit les pentes. Arrivée plongeante sur Belorado. Attention : l'entrée en Castille marque une difficulté à trouver de l'eau potable aux fontaines.

Belorado - Burgos

Section à fort risque de boue par temps humide

Bons chemins jusqu'à Villafranca Montès de Oca. Le paysage change un peu, quelques haies bordent l'itinéraire et on approche de la forêt. Les pistes blanches disparaissent au profit de chemins plus terreux de desserte agricole,
Courte rampe (poussette) en quittant Villafranca montès de Oca, sur chemin de terre, pour rejoindre la piste de montée vers le col de la Pedraja. Tout se grimpe au mollet, sur un chemin désormais édulcoré, lissé, gravillonné, débarrassé de ses ornières et d'une partie de ses sections boueuses désormais empierrées. L'impressionnant dernier raidillon, peu après le point haut du col, doit se franchir lui aussi à la pédale. Jolie portion large et en faux-plat descendant jusqu'à San Juan de Ortega, toujours sur du bon chemin aplani et lissé. Ca dépote !

Passage forestier quasi horizontal, toujours sur chemin lissé, après San Juan jusqu'à Agès. Portion sur route rectiligne entre Agès et Atapuerca. Sortie d'Atapuerca : le camino reprend à gauche par un petit kilomètre de rude montée, empierrée et technique (tout à gauche, quelques très courtes poussettes). Enfin du vrai chemin! Passage du col puis descente rapide et roulante sur bon chemin jusqu'à Villalval, mais la section après la carrière, empruntée par les poids lourds, peut être fatale aux VTT par temps humide (plâtrage intégral!) Petite route sans charme pour atteindre Burgos. Suivre tout droit pour une "inoubliable" traversée des faubourgs, surtout pour les marcheurs. Et si vous perdez la flêche jaune, rendez-vous à la cathédrale.

Najera, église Santa Maria la Real : cloître plateresque, église grandiose et panthéon royal.

Santo Domingo de la Calzada, tombeau du moine bâtisseur et cathédrale. Belle place centrale à arcades.

San Juan de Ortega

San Juan de Ortega, une auberge et deux maisons, église superbe et dépouillée.

Burgos : la flamboyante cathédrale gothique et le quartier environnant.


Page précédente

Ostabat - Puente la Reina, camino navarro

Burgos - Leon

Page suivante

Page précédente

Pau - Puente la Reina, camino aragonais, voie d'Arles

   

Accueil
Accueil