A VTT sur les chemins de Compostelle
Cartes postales

St Jean Pied de Port

halte majeure sur le chemin de St Jacques

Accueil cartes postales

Avant d'affronter les Pyrénées, le jacquet faisait une ultime halte en Pays Basque français, à Saint Jean Pied de Port, alors capitale d'une partie de la Navarre.

Quelques kilomètres avant, près du village d'Ostabat, au lieu-dit Gibraltar, les trois principaux itinéraires français vers Compostelle se sont rejoints. Par la force des choses, et grâce au pèlerinage, Saint Jean Pied de Port est rapidement devenue une cité d'importance stratégique et commerciale.

Rue de la CitadelleSon caractère basque séduit aussitôt le visiteur, avec ses maisons où dominent les couleurs locales : le vert et le rouge. L'artère principale, celle qu'empruntaient les pèlerins au petit jour pour affronter l'une des plus périlleuses étapes de leur parcours, est bordée de très anciennes maisons typiques du style basque.

Ce soir, j'ai délaissé ma monture habituelle pour profiter au mieux de la ville. Par l'ancienne porte des pèlerins, je pénètre dans l'enceinte de la cité et descends la rue de la Citadelle, bordée de maisons anciennes décorées aux armoiries de leurs premiers propriétaires. J'entre ensuite dans l'église Notre Dame du Bout du Pont qui, comme la plupart des églises du pays, possède un remarquable balcon de bois à deux étages. Juste à côté, sur les bords de la Nive, les vieilles maisons à encorbellement se reflètent dans la rivière. Une petite grimpette me conduit à la citadelle, bâtie au XVII° siècle, d'où l'on bénéficie d'un beau panorama sur toute la ville et les montagnes environnantes.

En visiteur averti, profitez vous aussi du petit matin ou de la tombée de la nuit, après le passage des nombreux touristes, pour déguster la véritable ambiance de la rue principale. Dans une des ruelles adjacentes, vous trouverez facilement un des ces petits restaurants ou bar à tapas pour vous régaler de quelque spécialité locale. Ne boudons pas notre plaisir car après tout, nous sommes presque en Espagne, et demain, la journée sera rude !

Accueil
Accueil