A VTT sur les chemins de Compostelle
Fiches techniques

Chemin aragonais

Somport - Puente la Reina

Fiches techniques

 

 

L'entrée en Espagne marque le passage au camino authentique. Ponts romans, églises et vieilles pierres, témoignent de cette authenticité. C'est aussi le point d'apparition de la fameuse flèche jaune, qui nous guidera tout au long du parcours, nous entraînant dans des chemins et sentiers au profil varié, des belles pistes blanches et roulantes à l'infâme tortillon camouflé au coeur de la garrigue. Si la flèche jaune suffit à elle seule pour trouver le chemin, un carte précise sera un élément utile permettant d'en éviter les pièges.

Somport - Puente la Reina de Jaca

Col du Somport : ne pas emprunter la grande route à gauche mais descendre à droite vers la station de Candanchu. Le départ de chemin, presque aussitôt après sur la gauche, est un coupe lacet en escaliers à éviter. Continuer par la route pour retrouver le camino en contrebas, à la sortie de la station, dans un lacet à droite. La descente sur Canfranc Estacion est en sentier de montagne, souvent caillouteux, parfois herbeux, avec ça et là quelques courts portages, excepté un plus long (10 minutes, interdit aux porteurs de sacoches) pour descendre dans un barranco, près d'une grande bâtisse abandonnée. Le chemin devient ensuite plus facile à partir du camping.

Canfranc : pont des pèlerinsCanfranc Estacion : ne pas manquer de "visiter" la gare, monument gigantesque et fantômatique. Passer le tunnel à la sortie de la ville, puis prendre le camino à gauche, par un escalier. Toujours du sentier de montagne, mais plus facile et très ombragé, avec quelques courts passages en portage en raison des cailloux. Le camino traverse Canfranc par la route puis bifurque à gauche vers le célèbre pont des pèlerins. Bon chemin, avec quelques passages un peu empierrés (franchissements d'éboulis), sur de l'authentique chemin à pèlerins, jusqu'à Villanua. Goudron puis bonnes pistes jusqu'à Castiello de Jaca. L'arrivée sur Jaca se fait par un chemin facile, aménagé en bordure de RN, avec un bon raidillon pour marquer l'entrée en ville. Quelques passages de ruisseaux, à gué ou sur des ponts, peuvent être complètement inondés en période pluvieuse.

Jonction Jaca - Puente la Reina de Jaca : afin d'éviter le goudron, le chemin fait des zigzags tout près de la nationale. Itinéraire praticable à VTT jusqu'à Santa Cilla de Jaca par pistes et chemins à travers champs. Attention : la variante vers San Juan de la Pena par le village d'Atares est en sentier pédestre souvent impraticable aux VTT. Utiliser la route. Section sur sentier, le long de la route, sans intérêt jusqu'à Puente la Reina de Jaca excepté l'arrivée au village, quand le chemin descend dans un sous bois. Partie superbe. Chemin en terre slalomant au milieu des pins avant de remonter sur la route.

Puente la Reina de Jaca - Undues de Lerda

Vallée de l'AragonDe Puente la Reina de Jaca jusqu'à Ruesta, toute la vallée du rio Aragon est une longue mais superbe traversée de désert, qui comme le dit G. Véron, "touche ici à l'essentiel". Départ sur petite route, (éviter la bifurcatiob sur le sentier à gauche dans la garrigue pour rejoindre Arres) le reste est en belles pistes roulantes, égayées de temps en temps par quelques courtes montées. L'itinéraire passe au pied des villages de Mianos et Artieda, sacrément perchés en hauteur. Petite route pour arriver à Ruesta : les détours du camino par la garrigue sur sentiers bosselés, puis par une zone marécageuse du lac de Yesa ne semblent pas indispensables pour atteindre le village.

Crochet par Berdun
Au pont de Puente la Reina de Jaca, prendre le nouveau Camino empruntant la rive gauche du rio Aragon. (Balisage par des flèches jaune). Beau paysage et cheminement sur chemin agricole à profil peu dur. Arrivée raide et pentue au village. Celui-ci est installé sur un promontoire. Vue à 360° sur les alentours, veilles maisons, nombreux vautours volant à proximité. Petite route tranquille pourr quitter Berdun, descente et on franchit le rio Aragon. Juste après, au lieu d'aller jusqu'à Martes, le chemin part à droite.


Sortie de Ruesta par un joli chemin raide et empierré qui descend dans un barranco vers un camping et passe devant une fontaine (voir note ci-dessous). Courte remontée à pied, pour rejoindre un ensemble de pistes forestières qui vont progressivement se mettre à monter pour un bon moment jusqu'à un superbe plateau. Bons chemins puis descente aérienne et grisante vers le joli village d'Undues de Lerda. A mettre au top 10 ! Dans la descente, attention à la bifurcation en arrivant à Undues de Lerda, le GR part à gauche en une petite sente (partie assez trial, descente assez raide, c'est étroit, glissant). En bas, voie romaine très chaotique et remontée bien raide mais courte jusqu'à Undues de Lerda. On peut court-circuiter ce passage en contournant le village par la droite et en grimpant ensuite par un chemin cimenté bien raide lui aussi.

Ravitaillement en eau.
Même par grosse chaleur (plus de 40° à l'ombre), il est possible d'effectuer cette traversée avec un seul bidon, moins d'un litre d'eau, mais il faut être vigilant. Mes trucs :
- Tremper le maillot et faire le plein à Puente la Reina de Jaca en allant au bar. Boire jusqu'à saturation. Rouler sans jamais forcer.
- A Martes, 1° village, faire le petit kilomètre qui sépare le camino du village, même s'il reste un peu d'eau, et faire le plein à la fontaine. Elle se trouve à droite du village, dans un petit jardinet pour enfants, l'eau est fraîche et délicieuse. Cette opération doit permettre d'éviter un ravitaillement à Mianos et Artiéda, les deux villages suivants, un peu hors camino, mais surtout sacrément perchés en hauteur.
- A Ruesta, la soit-disant rafraîchissante fontaine en contrebas du village ne fonctionne plus. Faire le plein à l'auberge de pèlerins (acheter un bouteille d'eau) et utiliser la vasque de la fontaine pour mouiller le maillot.
- Grimper la longue montée vers Undues de Llerda à l'économie, pour ne pas trop transpirer. On trouve tout ce qu'il faut à Undues.

Undues de Lerda - Puente la Reina

Vers SalinasSortie d'Undues, nous entrons en Navarre. Un peu de sentier étroit et caillouteux, mais ensuite ça roule tout seul jusqu'à Sanguesa. A Sanguesa, traverser le rio Aragon, prendre à droite puis 500 mètres après à gauche un bon chemin qui monte très raide (tout à gauche) jusqu'à Rocaforte. Montée en pente douce vers le col d'Aïbar dans un agréable vallon dominé par les éoliennes, sur de l'excellent chemin. Les deux derniers kilomètres avant le col sont sur sentier plus étroit et par endroits chaotique, mais la pente est raisonnable. Au col, on passe sous la route par un tunnel, puis court portage pour finir la montée. Bon spot de descente, très aérien par endroits, sur sentier empierré à flan de montagne (pied à terre de temps à autre). Ensuite, traversée du massif, toujours sur sentier chaotique, puis, après le franchissement d'une barrière, par bon chemin de terre facile mais à profil ascendant. Belle descente sur sentier jusqu'à Izco. Très beau chemin blanc qui ondule pour arriver à Salinas, chemins plus chaotiques pour atteindre Monreal. Le camino comme on aime !

Sanguesa - Izco par Lumbier et les gorges du rio Iraty (non testé)
Non balisé mais facile à suivre. Le détour allonge d’environ 3 km mais on ne le regrette pas à l’arrivée. Continuer sur la Route 127 après l'embranchement de Rocaforte jusqu’à Liedena sur environ 4 km. Arrivé au grand rond-point avec motel, prendre direction Yesa / Jaca, traverser le rio Irati sur un pont étroit et quelques dizaines de mètres plus loin, prendre à gauche un chemin piéton dallé bordé de lampadaires qui passe au pied du village. Continuer toujours tout droit jusqu’à Lumbier 4 km par l’ancienne voie de chemin de fer transformée en bon chemin. Passer le tunnel (se munir d'une lampe) pour suivre la gorge (points d’eau à l’entrée et à la sortie des gorges). Prendre à droite avant le pont et suivre la rivière sur 300m, puis emprunter le pont romain pour grimper à l’église de Lumbier. Redescendre tout en bas vers la RN pour rejoindre un rond point et prendre à droite vers Tabar. Traverser le fleuve, faire environ 500 m et dans un virage prendre à gauche un chemin de terre bien blanc que l’on voit s’enfoncer bien droit vers le fond de la vallée pour passer le petit col qui bouche l’horizon. On se rapproche progressivement de la RN pour rejoindre un col, point haut de l'étape. Suivre la RN pour retrouver dans la descente un sentier en pente douce qui rejoint à gauche le Camino à Izco.

Sentier et chemin au pied du massif de la sierra de Izco, avec un court portage juste avant Yarnoz. Après, l'itinéraire fléché longe les flancs du massif par un petit sentier pédestre étroit, dans la garrigue, peu caillouteux mais comportant de courtes pentes abruptes qu'il faut franchir à pied. Ce type de chemin dure ainsi jusqu'à Guerendian. C'est du bon spot mais il faut vraiment aimer ça, d'autant qu'il y en a bien pour deux heures de ce régime. Epuisant ! On peut préfèrer la route qui serpente autour du canal en contrebas.

Sortie de Guerendian, çà s'améliore et le sentier devient plus plat pour atteindre Tiebas par du bon chemin en bordure d'autoroute qu'on franchit par un tunnel. Petite route jusqu'à Oloz. Très joli spot de descente par beaux chemins de desserte agricole, parfois herbeux et un peu tape-cul, au milieu des champs de blé, avec un petit passage étroit en corniche (prudence), pour atteindre le village d'Eneriz. Bons chemins faciles par la chapelle d'Eunate et Obanos jusqu'à Puente la Reina.

Aragon

L'immense gare surréaliste de Canfranc estacion.

Webcam de Canfranc Estacion

Le pont des pèlerins de Canfranc : sobre mais authentique.

Jaca : capitale du Haut Aragon, cathédrale romane, vieux quartier et cidatelle.

L'étonnant monastère de San Juan de la Pena (hors chemin).

Les villages fantômes du Haut Aragon.

Undues de Lerda, dernier village aragonais, haut perché et typiqu .

Navarre

Château de Javier (hors chemin).

Eglise Santa Maria la Real de Sanguesa, palais royal, églises romanes...

Aïbar, village médiéval (hors chemin).

Pont des pèlerins de Monreal.

Eunate

L'énigmatique chapelle octogonale d'Eunate.

Obanos : maisons typiques et superbe plaza mayor.

Page précédente

Pau - Somport

Puente la Reina - Burgos

Page suivante

Accueil
Accueil