A VTT sur les chemins de Compostelle
Fiches techniques

Via lemovicensis

Vèzelay - Périgueux

Fiches techniques

Itinéraire du pèlerin de Saint Jacques
sur la voie historique de Vèzelay
Association des Amis de St Jacques,
voie de Vèzelay

A près de 80% sur goudron, circulant de collines en vallées, c'est un itinéraire raisonnablement bosselé qui peut convenir au vététiste "amateur ou débutant", possédant cependant une bonne condition physique, mais peu enclin à affronter des chemins techniquement ardus ou de trop longues ascensions. Il faudra également tenir compte de la période envisagée car certains passages sont très boueux et impraticables par temps humide. D'autres, dont l'entretien est aléatoire, peuvent être envahis par la végétation. La voie de Vèzelay est malheureusement victime d'actes de vandalisme, notamment l'arrachage des balises. Il est indispensable de se munir du guide de référence avant d'entreprendre le voyage. Son format de présentation, en fiches explicatives et cartes au 50.000° séparées, avec kilomètrage précis, est un atout précieux. Il permet en plaçant les fiches sur la potence, dans un lecteur de cartes transparent, de consulter l'itinéraire tout en pédalant.

Dès le départ de Vèzelay, la via Lemovicensis se divise en deux branches qui convergent 300km plus loin, à Gargilesse, au sud d'Argenton.
- L'itinéraire nord, par Bourges, vallonné au départ, beaucoup plus plat ensuite, à 80% sur routes.
- L'itinéraire sud, par Nevers, un peu plus vallonné, devrait davantage plaire au vététiste, mais il reste tout aussi routier.
Peu après la jonction des branches nord et sud, la voie de Vèzelay entre en Limousin, longeant la bordure ouest du Massif Central, région de vertes collines où alternent bois, forêts et pâturages, très vallonnée jusqu'à l'entrée en Périgord.

Plusieurs itinéraires, trois balisages !

La voie de Vèzelay décrite ici ne doit pas être confondue avec le GR654, dénommé "sentier de St Jacques de Compostelle", plus tracé pour les randonneurs que pour les pèlerins (voir fiche GR654, à la même rubrique). Dans l'ensemble, les deux itinéraires se distinguent parfaitement même si certaines sections, entre Nevers et Limoges, se chevauchent et se recoupent. L'association des amis de St Jacques voie de Vèzelay signale d'autre part que certaines initiatives locales utilisent les mêmes marquages que la voie officielle. Devant ce qu'elle juge comme une "appropriation illégale" de la voie, l'association a décidé de changer de logo. Progressivement, depuis 2004, l'itinéraire du guide de référence est jalonné de balises jaunes et noires.

Vèzelay - Bourges - Gargilesse
Branche nord

L'itinéraire nord est entièrement balisé. Section non réalisée. Fiche construite à partir du guide de référence

Vèzelay - Varzy

Vèzelay50% du parcours en chemins ou sentiers forestiers, mais avec risques de passages encombrés ou mal entretenus. Le reste est en petites routes sans difficultés. Quelques courtes montées, dont une assez raide sur Asnois.

Varzy - La Charité sur Loire

Profil semblable à l'étape précédente, avec un peu plus de secteurs sur petites routes, agrémentés de courtes montées. Première moitié d'étape très forestière par goudron et allées jusqu'à Arbouse. Nouvelle traversée forestière avant d'atteindre la Charité par petites routes.

La Charité sur Loire - Sancergues

Routes puis chemins de terre, sans dénivelé.

Sancergues - Ste Solange

Passages sur petites routes, entrecoupés de chemins de terre ou herbeux jusqu'à Baugy, faibles dénivelés. La suite est sur route, dont 12 km de départementale, jusqu'à Ste Solange.

Ste Solange - Bourges (Morthomiers)

Route, puis passage sur une voie romaine pour quelques kilomètres avant Bourges. Sortie urbaine de Bourges, un peu de chemin avant St Ursin. Route jusqu'à Morthomiers.

Bourges (Morthomiers) - Issoudun

Un peu de chemin à la sortie de Morthomiers, puis longue section sur route jusqu'à St Georges sur Arnon. Retour des chemins avant l'entrée dans Issoudun.

Issoudun - Châteauroux

Bourges, tympanQuelques morceaux de chemin de terre jusqu'à Châteauroux, mais l'essentiel du parcours est sur goudron, sur du terrain sans la moindre bosse.

Châteauroux - Argenton sur Creuse

Route jusqu'à Velles, avec un peu de piste forestière goudronnée. Goudron et petites routes jusqu'à Argenton sur Creuse.

Argenton sur Creuse - Gargilesse

Itinéraire plus vallonné, le long de la Creuse. Quelques courts passages en chemins jusqu'au Menoux. 100m de sentier pédestre rocailleux et difficile au-dessus du barrage de la Roche Bat l'Aigle. Arrivée en chemins sur Gargilesse, point de convergence des branches nord et sud.

Bourgogne

Vèzelay et la basilique Ste Madeleine, chef d'oeuvre d'art roman, haut lieu de rassemblement pour Compostelle.

Nombreuses églises romanes et abbayes tout au long du parcours.

La collégiale de Varzy.

La Charité sur Loire : église Ste Croix, chef d'oeuvre de l'art roman clunisien, la vieille ville et les bords de Loire.

Berry

La voie romaine de Gordon, dit chemin de Jacques Coeur

Bourges, capitale du Berry. Superbe cathédrale St Etienne, XIII° siècle : 5 nefs, tympan, vitraux. Palais de Jacques Coeur, vieille ville...

Issoudun : nombreux témoignages jacquaires (anciens hospices, collégiales, pont des pèlerins...), vieilles ruelles, remparts et tour.

La crypte carolingienne de l'église de Déols.

Châteauroux : anciens hôpitaux et couvents...

Oppidum et villa gallo-romaine de St Marcel, rue St Jacques.

Argenton sur Creuse, ancienne forteresse médiévale.

L'église romane du château de Gargilesse : gisant, crypte, fresques.

Vèzelay - Nevers - Gargilesse
Branche sud

Réalisé en juillet 2008, de Vèzelay à Limoges (période plutôt humide). J'ai tenu compte des propositions d'itinéraires alternatifs qui figurent dans l'autre guide (Lepère Editions), de l'état du terrain, des informations locales plus ou moins farfelues... pour construire le meilleur parcours possible à VTT, tout en suivant au mieux les balisages. Ces informations peuvent aussi intéresser les marcheurs.

Vèzelay - Corbigny

VèzelayCette section est la moins goudronnée du parcours (30% de goudron). Beau chemin de descente sur St Père. La suite est en bons chemins faciles mais bien bosselés et petites routes. Quelques passages herbeux et rudes montées empierrées, mais ça passe. La section forestière entre Domercy et Bazoches (bois de Chamery) pose problèmes (ornières, morceaux de bois...) et peut surtout être très boueuse (à éviter en période humide).

Corbigny - St Révérien

Section très routière. Très beaux chemins à la sortie de Corbigny, entre Pazy et Guipy, et à la sortie de Guipy (mais avec un fond de vallon à risque boueux). Court raidar de remontée sur St Révérien, précédé d'un passage herbeux puis boueux en fond de vallon. Parcours agéablement bosselé.

Saint Révérien - Nevers

Une section presque entièrement sur le goudron des petites routes de la Nièvre, avec quelques courts passages sur chemins de terre ou empierrés. Début d'étape bien vallonné, avec une remontée sur bon chemin pour quitter St Révérien. Route jusqu'à Prémery, avec court passage humide après le hameau de Vilaine. Promenade dans la vallée de la Nièvre par petites routes (un tout petit bout de ballast à la sortie de Prémery) jusqu'à Urzy par Guérigny. Quelques kilomètres avant Nevers, on quitte sur la droite la petite D148, pour une agréable rallonge sur bons chemins avant d'atteindre Nevers.

 

Avertissement
Passé le pont de Nevers, deux itinéraires, apparemment résultat d'une "guéguerre" entre associations, s'offrent au pèlerin. Celui du guide de référence, très routier, et celui de l'association du Cher, qui opte pour un autre cheminement également balisé, en grande partie le long du canal du Berry. Les deux parcours se rejoignent à Charenton (ou un peu plus loin à St Amand si on continue par le canal du Berry). Pour ma part, j'ai opté pour le canal du Berry, commun avec le GR654, l'autre itinéraire étant trop goudronné à mon goût

 

Nevers - St Amand-Montrond par Sancoin et le canal du Berry

Variante balisée, l'équivalent de 3 étapes pédestres, proposée par l'association des amis de St Jacques en Berry, conseillée par le guide Lepère Editions, qui suit le tracé du GR654. Elle permet d'emprunter les chemins ombragés du canal du Berry, s'évitant ainsi les 90 kilomètres quasi goudronnés de l'autre itinéraire. Tout n'est cependant pas rose car c'est un chemin plutôt lassant pour les marcheurs, (toujours le même paysage) et sacrément tape-cul pour les VTTistes (longues sections herbeuses). En cas de défaillance du balisage jacquaire, suivre les marques rouges et blanches du GR654, c'est le même itinéraire sur cette section.

Sortie de Nevers : prendre à droite sitôt le pont franchi (mais la première balise semble avoir mystérieusement disparu). Bon chemin avec petit single forestier (bois de la Bouëlle) à la sortie de Nevers, le long de la Loire, jusqu'à Gimouille où on franchit l'Allier par un joli pont canal. Goudron jusqu'à Grossouvre, en passant par le magnifique village d'Apremont sur Allier et la forêt d'Apremont.

De Grossouvre à Charenton, on longe en grande partie le canal désaffecté du Berry, (mis à part une bifurcation vers Augy sur Aubois), en passant par Sancoin. La plupart des sections en bordure du canal sont sur chemins herbeux, plutôt bien entretenus, mais sacrément tape-cul. On ne regrettera pas d'avoir un VTT tout suspendu ! A Charenton, on quitte le canal (ouf!) vers St Pierre les Etieux où on abandonne le balisage GR, qui grimpe par les coteaux, pour filer par petites routes et bon chemin retrouver une dernière fois le canal avant d'entrer à St Amand-Montrond.

Nevers - Lurcy-Lévis (par l'itinéraire du guide)

Beaucoup, beaucoup de goudron, par Magny-Cours et St Pierre le Moutier, mais l'itinéraire évite habilement l'axe de la RN7, très fréquentée et dangereuse. On trouve enfin des bons passages sur chemins entre le Veudre et Lurcy-Lévis.

Lurcy-Lévis - St Amand-Montrond (par l'itinéraire du guide)

Premier moitié d'étape assez plate. Goudron jusqu'à Valigny, puis un peu de chemin de terre entre Valigny et Bardais, à nouveau goudron pour arriver à Ainay le Château. Un peu de chemins de terre entre Ainay et Charenton, ainsi qu'avant St Amand-Montrond, le long du canal de Berry.

St Amand - Gargilesse (par l'itinéraire du guide)

GargilesseJusqu'à la Châtre, par le Châtelet et Châteaumeillant, les quelques sections hors goudron sont sur bons chemins faciles et plats. Passages herbeux plus ou moins bien entretenus et tape-cul (à la sortie de Néret et de Fontenay), mais ça roule. Retour des bosses après la Châtre. Les sections hors goudron sont sur du bon chemin, en dur ou herbeux, jusqu'à Neuvy-St Sépulchre, et on peut à nouveau faire jouer les pignons ! Court passage herbeux puis autre section sur très bon chemin entre Neuvy et Cluis. Chemin débalisé 2km après Pommiers, continuer sur la petite route par Château Gaillard. Bon chemin en montée pour arriver à Gargilesse, point de jonction avec la branche nord.

Bourgogne

Les innombrables églises, chapelles, basiliques et abbayes tout au long du parcours.

Les dizaines de châteaux du nivernais, de toutes époques et de tous styles.

Vèzelay

Château de Bazoches

Eglise, abbaye, cloître, chapelle, maisons anciennes de Corbigny.

La superbe église romane de St Révérien.

Collégiale et château de Prémery.

Forges de Corbigny

Les forges de Corbigny.

Cathédrale de Nevers (XI°-XVI°), palais, nombreux édifices remarquables

Berry

Château de Grossouvre

Le village classé d'Apremont sur Allier

Canal du Berry

Le canal du Berry.

Jolies demeures de Charenton du Cher.

Notre Dame de Puyferrand au Châtelet.

L'étonnante église de Neuvy St Sépulchre.

L'abbaye de Varennes.

La forteresse de Cluis Dessous, la halle de Cluis.

Gargilesse

Gargilesse, point de confluence des deux itinéraires, maison de Georges Sand.

Gargilesse - Limoges - Périgueux

Réalisé en juillet 2008 jusqu'à Limoges, au sortir d'un long épisode pluvieux. Jusqu'aux abords de Limoges, on rencontrera très souvent les marques rouges et blanches du GR654. Réalisé en août 2003, à partir de Limoges (pendant la canicule).

Gargilesse - Bénévent- l'Abbaye

A Cuzion, étroit sentier pédestre de descente (promenade Georges Sand) dans la vallée de la Creuse. Plusieurs passages en portage sur de gros cailloux. Court raidar sur bon chemin pour grimper au hameau de la Feyre, juste après Eguzon, mais le chemin de redescente est herbeux et mal entrenu (à éviter). Passage herbeux avec risques de boue, après St Germain-Beaupré (juste avant le Puy Rolland). Rude montée herbeuse sur chemin mal entretenu vers les Chassagnes, avant la Souterraine. Les trois sections hors goudron entre la Souterraine et Bénévent-l'Abbaye sont très belles et sur de l'excellent chemin en dur. A ne surtout pas manquer, contrairement à ce qu'on peut entendre ou lire ici ou là !

 
Avertissement
A Bénévent, l'alternative hors balisage (entièrement sur route jusqu'à Thiviers en Périgord et contournement de Limoges) affichée dans le gîte, promulguée par le responsable local et le guide Lepère, doit être prise avec beaucoup de circonspection. Si certaines sections forestières de l'itinéraire balisé peuvent être ravinées et à forts risques de boue, beaucoup d'autres sont tout à fait praticables, et il serait dommage de les court-circuiter. C'est surtout en fonction de la météo, et avec un peu de jugeotte, qu'il faudra composer son itinéraire.

Bénévent l'Abbaye - Le Châtenet

Le parcours s'apparente à une étape de montagne (pentes et paysages), avec la très belle traversée des monts d'Ambazac. On atteind la cote 668m au village de St Goussaud.

Trois sections forestières sur mauvais chemins avec risques d'ornières et passages boueux par le bois de l'Age, entre Bénévent et St Goussaud (non testées), et ça grimpe pendant un bon moment. Raide descente forestière un peu caillouteuse après St Goussaud, point culminant de la voie de Vèzelay. A nouveau section forestière sur mauvais chemins avec risques d'ornières et passages boueux pour atteindre Chatelus le Marcheix (non testé). Début de section herbeuse et mal entretenue en quittant la D29 pour atteindre le hameau des Maisonnieux. Mais ensuite, bon chemin chaotique en descente puis rude remontée, sur les Billanges. Après le pont du Dognon, montée sur chemin caillouteux à risque de boue (et poussette au départ) vers Orgnac (non testé). L'autre partie, la remontée sur le Châtenet, est raide, chaotique et humide (quelques poussetes), mais ça passe.

Le Châtenet - St Léonard de Noblat

St Leonard de NoblatGoudron sur des pentes plus adoucies et plus courtes. L'unique section en chemin vers le moulin de Lajoumard était impraticable (roncier) en 2008. Continuer par la petite route.

St Léonard - Limoges - Aixe sur Vienne

Petites routes et deux courts tronçons en très bons chemins après Aureil pour plonger sur Limoges. Un itinéraire, marqué par des coquilles en bronze, permet de visiter la capitale du Limousin. Sortie routière jusqu'à Aixe sur Vienne, avec un tout petit passage sur chemin de terre à la sortie de Mérignac.

Aixe sur Vienne - Châlus

Tronçon exclusivement routier entre Aixe et Les Cars. L'arrivée sur Châlus se fait par chemins forestiers et bonnes grimpettes.

Châlus - Thiviers

La section comporte davantage de passages sur chemins. Le paysage très vallonné et la végétation abondante nous donnent l'impression d'être en montagne. Après le carrefour avec la D64, piste forestière abîmée après avoir contourné un étang pour rejoindre le lieu-dit Monchaty. Passages pas toujours bien entretenus, un peu encombrés et chaotiques, près de Firbeix, avec une section encore marécageuse en pleine canicule (août 2003 !), pour rejoindre la voie ferrée peu après ce village. Bons chemins jusqu'à la Coquille, premier village du Périgord. Section sur chemins pour quitter la Coquille ainsi qu'à l'arrivée sur Thiviers, ça passe plutôt bien.

Thiviers - Périgueux

Courte section trop caillouteuse en montée près d'Eyserac (à contourner par la route), puis bons chemins très agréables avant et après Négrondes. Autres très bons passages sur chemins, entre Négrondes et Sorges et à la sortie de Sorges. Sentiers herbeux et chaotiques dans les champs de maïs avant Cornille. Après la traversée de la D8, l'itinéraire emprunte le GR 36 pour un sympathique spot de descente puis reprend la route pour remonter vers la D8 et rejoindre Périgueux. Un parcours balisé de coquilles en bronze permet de visiter agréablement la capitale du Périgord.

Les innombrables églises, chapelles, prieurés, basiliques et abbayes tout au long du parcours.

Les châteaux du limousin, de toutes époques et de tous styles.

Limousin

Ruines du château de Crozant (motte féodale).

St Agnant

Lanterne des morts de St Agnant et la Souterraine.

La Souterraine, cité médiévale et premier exemple de roman limousin.

Bénévent et son abbaye (XI°).

Lanterne des morts de St Goussaud.

St Léonard

Collégiale de St Léonard et vieille ville (maisons du XIII°-XV°).

Limoges : parcours balisé pour découvrir la ville.

Châlus : tour médiévale où fut tué Richard Coeur de Lion.

Guyenne

Périgueux : cathédrale St Front (coupoles bysantines), parcours balisé dans la vieille ville

 

Périgueux - Captieux

Page suivante

Accueil
Accueil