Les chemins de Compostelle en Gironde

Cartes chemins de St Jacques en Gironde La Gironde est une région privilégiée en matière de chemins de Compostelle. Deux des quatre grands itinéraires vers Santiago traversent le département : la voie de Tours (via Turonensis) et la voie de Vèzelay (via Lemovicensis).

Les deux autres grands chemins, la voie du Puy en Velay (via Podiensis) et la voie d'Arles (via Tolosane), passent en région Aquitaine mais plus au sud. Les trois premiers chemins se rejoignent au Pays Basque, près du village d'Ostabat. Le quatrième les retrouve à Puente la Reina, en Espagne, près de Pampelune.

 La voie de Tours

 

La via Turonensis était une voie très fréquentée à l'apogée du pèlerinage. Elle est aujourd'hui entièrement recouverte par de grands axes routiers.
L'entrée en Gironde, comme au cours des siècles passés, marque un choix d'itinéraire : traversée de l'estuaire à Blaye et arrivée sur Bordeaux par les célèbres vignobles du Médoc, ou cheminement le long de la rive droite, par une petite route côtière. Mais elle marque aussi une frontière culturelle : le passage du pays d'Oil, berceau de la langue française, à la terre d'Oc, et ses nombreux dialectes.
Au sud de Bordeaux, le chemin entame la traversée des Landes de Gascogne, autrefois redoutée des pèlerins, qui y craignaient les moustiques, vecteurs du paludisme, mais aussi les marécages, les brigands, et le manque de nourriture.

Tous les détails sur la via Turonensis, la voie de Tours, sur un de mes deux autres sites :


Choisir la rubrique "Fiches techniques"

ou


Choisir la rubrique "itinéraires"

 La voie de Vèzelay

 

Partie de Bourgogne, passant par Châteauroux, Limoges et Périgueux, elle entre en Gironde à Sainte Foy la Grande, passe à La Réole, Bazas, et quitte le département après Captieux pour rejoindre Mont de Marsan.
Eté 2004 : la voie de Vèzelay est encore en cours de balisage dans les départements du centre de la France. Là aussi, un guide permet d'en suivre précisément l'itinéraire.


Choisir la rubrique "Fiches techniques"

 

 La voie littorale

 

Mais il existe aussi des voies dites secondaires, qu'utilisaient également les pèlerins de Compostelle. Une des plus fréquentées est la voie de Soulac, appelée également voie des anglais, car c'est ici que l'on débarquait d'outre Manche pour entreprendre à pied le reste du pèlerinage, s'évitant ainsi les dangers du golf de Gascogne.
Cet itinéraire longe la côte jusqu'à Lège, puis le bassin d'Arcachon jusqu'à Mios, pour arriver à Belin-Beliet où il rejoint la grande voie de Tours. Il vient d'être tout récemment balisé.
Attirés par l'importance de l'abbaye, d'autres pèlerins de la voie de Tours "déviaient" leur chemin par La Sauve Majeure et retrouvaient le grand chemin à Belin-Beliet.


Choisir la rubrique "Traverses"

 


Accueil

Rando VTT en Gironde

Cartes chemins de St Jacques en Gironde